Vous êtes médecin,Prenez connaissance du cadre du dispositif

Flyer de présentation (PDF)
Durée : 2min

De l’évaluation à l’orientation du patient

1

Evaluez la santé du patient

Vous évaluez l’état de santé du patient selon les critères d’inclusion (cf. Fiche mémo (PDF)) :

Enfants (de 3 ans ou plus) et adolescents en souffrance psychique

  • Situation de mal être ou souffrance psychique pouvant susciter l’inquiétude de l’entourage

Adultes de 18 ans ou plus en souffrance psychique

  • Trouble anxieux d’intensité légère à modérée
  • Trouble dépressif d’intensité légère à modérée
  • Mésusage de tabac, d’alcool, de cannabis
  • Trouble du comportement alimentaire sans critères de gravité
2

Orientez le patient vers le dispositif

Si le patient peut bénéficier du dispositif, vous lui remettez :

  • un courrier d’adressage nécessaire au remboursement de 8 séances maximum. Le nombre de séances est déterminé par le psychologue
  • un courrier d’accompagnement avec le contexte, les éléments cliniques et le motif de l’adressage à destination du psychologue partenaire du dispositif.

Un modèle de ces deux courriers est accessible ici.

Le cas échéant, vous vous assurez du consentement des titulaires de l’autorité parentale.

3

Échangez avec le psychologue

A la fin de l’accompagnement, en accord avec le patient, le psychologue vous adresse un compte-rendu de fin de prise en charge.

En cas de non amélioration des symptômes, une concertation avec le psychologue et un psychiatre est nécessaire pour prévoir :

  • une évaluation plus approfondie
  • la nécessité d’une prise en charge plus adaptée : Centre Médico-Psychologique (CMP), CMP infanto-juvéniles, service de psychiatrie ou pédopsychiatrie, maison des adolescents, …
  • un nouvel accompagnement psychologique dans la limite de 8 séances remboursées par année civile.

Vous êtes psychiatre

Le dispositif MonPsy est né d’une volonté partagée entre les acteurs de faciliter l’accès à une prise en charge psychologique de premier recours pour les patients souffrant de troubles d’intensité légère à modérée.

A tout moment du parcours, le psychologue et le médecin pourront solliciter votre avis et vous adresser le patient si des indicateurs de gravité apparaissent. A la fin du parcours et en l’absence d’amélioration, vous êtes consulté par le médecin et le psychologue pour décider des suites de la prise en charge.

Ce dispositif a pour vocation de favoriser la coordination entre les médecins, les psychologues et les psychiatres.