Je suis psychologue

Je souhaite rejoindre le réseau des psychologues partenaires

Je suis psychologue illustration

Rejoignez le réseau des psychologues partenaires !

Je souhaite m’engager ?

En rejoignant MonPsy, je permets à des publics, qui n’auraient pas pu venir me consulter, d’avoir recours à mon expertise et mes compétences, afin d’améliorer leur santé.

Je souhaite participer à un échange pluriprofessionnel ?

Avec ce dispositif, les psychologues partenaires et les médecins construisent ensemble le parcours de soins en santé mentale de demain, dans une approche collaborative au bénéfice des patients.

Je souhaite bénéficier de visibilité ?

Mes coordonnées apparaissent publiquement sur l’annuaire MonPsy mis en ligne par le Ministère de la Santé et l’Assurance Maladie.

Je souhaite choisir mon niveau d’engagement ?

Je décide du temps consacré au dispositif MonPsy. L’activité conventionnée n’est pas exclusive, je peux réaliser des séances à tarif libre (non remboursées par l’Assurance Maladie).

Candidater

Pour accompagner des patients dans le cadre du dispositif MonPsy, il est nécessaire d’être conventionné avec l’Assurance Maladie et de déposer un dossier de candidature.

Tutoriel Démarches SimplifiéesBrochure informative

Quelles sont les étapes pour être psychologue partenaire ?

1

Candidature

Je complète le formulaire et dépose les pièces justificatives

2

Éligibilité

Des experts analysent l’éligibilité :

  • - psychologue inscrit au registre ADELI
  • - parcours consolidé en psychologie clinique
  • - au moins 3 ans d’expérience clinique
3

Conventionnement

Si mon dossier est éligible, il est transmis à la CPAM de mon département d’exercice qui me conventionne

4

Publication sur l’annuaire

Une fois conventionné, mes coordonnées sont publiées sur l’annuaire MonPsy

5

Accueil des patients

Je peux recevoir des patients dans le cadre de MonPsy !

Quel est le rôle du médecin ?

Le médecin identifie les situations d’urgence, présentant un risque suicidaire ou avec des critères de gravité pour orienter vers une prise en charge adaptée : psychiatre, hôpital, structure spécialisée dans la prise en charge de psycho-trauma…

C’est pourquoi, dans ce cadre, le patient est nécessairement orienté par un médecin.

Il peut s’agir, par exemple, d’un médecin (généraliste, pédiatre, gériatre…), d’un médecin scolaire, de PMI (protection maternelle et infantile), des services de santé des universités ou encore d’un médecin hospitalier.

Quels patients vais-je recevoir dans le cadre du dispositif ?

Enfants illustration

Des enfants dès 3 ans et des adolescents présentant une situation de mal-être ou souffrance psychique d’intensité légère à modérée, qui a pu susciter l’inquiétude de l’entourage (famille, milieu scolaire, médecin, etc).

Et des adultes en souffrance psychique d’intensité légère à modérée présentant :

  • Soit un trouble anxieux
  • Soit un trouble dépressif
  • Soit un mésusage lié à l’usage de tabac, d’alcool ou de cannabis (hors dépendance)
  • Soit un trouble du comportement alimentaire (sans critères de gravité).
Patient femme illustration
Patient homme illustration

Les patients en situation d’urgence, présentant un risque suicidaire ou avec des critères de gravité (signes de décompensation psychiatrique aigus, par exemple) doivent être orientés sans délai vers le psychiatre ou des structures spécialisées.

Pour plus de précisions, je me réfère au guide à destination des psychologues.

Quelles sont les étapes de l’accompagnement du patient ?

1

Je reçois un patient en présentiel pour un entretien d’évaluation

Le patient me présente le courrier d’adressage de son médecin.

Lors d’une première séance remboursée, je réalise un entretien d’évaluation pour déterminer le nombre de séances nécessaires.

2

J’accompagne mon patient

En fonction de l’état de santé du patient, je réalise ensuite jusqu’à 7 séances de suivi remboursées

3

Je facture la séance directement au patient

Le patient me rémunère directement après chaque séance ou à la fin de plusieurs séances (selon mon choix).

40€ pour l’entretien d’évaluation et 30€ pour chaque séance de suivi.

Je complète et lui remets une feuille de soins pour qu’il soit remboursé.

Certains patients n’avancent pas les frais (voir ci-dessous).

4

J’échange avec le médecin

A la fin de l’accompagnement, en accord avec le patient, j’adresse au médecin, un compte-rendu de fin de prise en charge.

En cas de non amélioration des symptômes, une concertation avec le médecin et un psychiatre est nécessaire pour prévoir la suite de la prise en charge.

Dans quels cas, le patient ne me paie pas en fin de séance ?

Pour les situations suivantes, le patient bénéficie du Tiers Payant obligatoire :

  • Bénéficiaire de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS)
  • Bénéficiaire de l’Aide Médicale d’Etat (AME)
  • Soins en lien avec une Affection de Longue Durée (ALD)
  • Soins en lien avec une maternité (à partir du 6ème mois de grossesse)
  • Soins en lien avec un accident du travail ou une maladie professionnelle (AT-MP)

Ces patients ne me paient pas en fin de séances, mais doivent signer la feuille de soins.

Pour être rémunéré(e), j’envoie la feuille de soins papier complétée et signée par le patient, accompagnée du courrier d’adressage à l’organisme d’assurance maladie de mon patient.

Je suis alors rémunéré(e) directement par l’Assurance Maladie.